HEART OUT OF PAPER.
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -38%
PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H ...
Voir le deal
799 €

 

 joyful, joyful. (r/marnie)

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Leo Grayer

Leo Grayer


Messages : 119
Date d'arrivée : 27/08/2015
Id card : sophie cookson. - crick (avatar). - tumblr (sign).
Pseudo : l'oisillon bleu.
Age : twenty-three yo.
Job : artistic assistant in the family graphics company.
Status : complicated heart.

MADE OF DUST
To do-list:
Contacts:
Dispo:

joyful, joyful. (r/marnie) Empty
MessageSujet: joyful, joyful. (r/marnie)   joyful, joyful. (r/marnie) Icon_minitimeLun 31 Aoû - 12:23


La réunion venait de se terminée. Elle c'était éternisé autour d'un règlement de compte entre les d'un deux chefs de projets dont ton propre supérieur. Le silence était si lourd qui avait scellé les lèvres des autres personnes présentent dans la salle. En sortant de cette dernière, tu te diriges vers ton bureau avant de poser l'épais dossier que tu tiens sous ton bras. Il ne manquait plus qu'à le transmettre au département commercial avant qu'il prenne enfin forme. Tu pouvais entendre tes collègues bavarder tout en prenant le chemin de la sortie afin de se restaurer. Ton regard se pose sur l'heure qu'affiche ton ordinateur. A cette heure tout estomac crie famine, la tienne ne viendrait que bien plus tard. Tu te retournes pour remplir ta thermo de caféine avant de saisir tes affaires tout en quittant le bâtiment. Dans le hall du grand immeuble de l'entreprise, tes yeux croisent ceux de Roy qui semblent mener une discussion importante. Tu reportes ton attention devant toi avant de sortir pour prendre le chemin du centre-ville. Un peu plus tot la veille au soir, tu avais reçu un appel de Marnie qui t'avait proposée de la rejoindre en ville. Tu avais été un peu hésitante surtout contenu de l'emploi du temps infernal que tu avais hérité pour la semaine. Les délais pour rendre les dossiers était restreints sans omettre les réunions qui s'entassaient les unes sur les autres. Rien qu'à cette pensée, cela te rend complètement folle. Le retour de ta meilleure amie on ne plus inattendu et les péripéties de son absence ne manquaient pas de te surprendre crescendo. Seulement son argument était bien réel : tu avais besoin de lever pied l'espace d'une après-midi. Tu avais alors acceptée et tu avais fini par t'arranger pour travailler à domicile. Surtout tu avais pris de l'avance sur ton sommeil la nuit dernière. Un bon quart d'heure de marche plus tard, tu aperçois la silhouette gracile et la chevelure rousse de ta meilleure amie. « Que va-t-il m'arriver aujourd'hui ? Tu es la première arrivée, il va pleuvoir. ». Dis-tu en rigolant avant de la prendre dans tes bras.

_________________
we're born with millions of little lights shining in the dark and they show us the way, one lights up every time you feel love in your heart, one dies when it moves away.
Revenir en haut Aller en bas
Marnie Trebbern

Marnie Trebbern


Messages : 127
Date d'arrivée : 27/08/2015
Id card : emma stone av/dorine(crick)
Pseudo : greer, lisa.
Age : twenty-four yo
Job : kindergarten assistant professor, artistic activity & programmer at palace theater
Status : engaged in a divorce procedure. in love with her first love

MADE OF DUST
To do-list:
Contacts:
Dispo:

joyful, joyful. (r/marnie) Empty
MessageSujet: Re: joyful, joyful. (r/marnie)   joyful, joyful. (r/marnie) Icon_minitimeLun 31 Aoû - 14:22


L'angoisse l'avait gagné en une après midi. Grace avait enfin dit les mots que Marnie avait espéré ne pas entendre : « Il serait tend que tu te trouves un appartement Marnie. » La plus jeune des deux aînées Trebbern soupçonnait le fiancé mécontent de Grace d'être derrière ça, mais s'était tue et s'était mise à la recherche d'un chez elle. Bien sûr, cela se faisait dans une mauvaise fois considérable, car même si Marnie voulait une certaine indépendance, elle ne voulait pas finir toute seule non plus. Vivre seule pour un(e) Trebbern résumait à le tuer à petit feu. Bien sûr elle aurait tout bonnement demander à ses amis, mais par orgueil, elle avait décidé de ne s'imposer chez ses meilleures amies, et surtout encore moins chez ses amis masculins afin d'éviter tout autre débordement non désiré. De mauvais poil, nerveuse, et agacée par l'incompétence du monde entier, même du chauffeur de taxi qui roulait trop lentement, Marnie prend ses aises sur un rebord de jardinière public en plein milieu de Buffalo. Déballant un cheeseburger de son papier, elle mord dedans sans réellement d'humanité, le dévorant morceau par morceau avec férocité. Elle le finit rapidement et ré-ouvre le sac du fastfood qu'elle avait pris sur le chemin. Ce genre de petits trucs typiquement américain lui avait manqué durant son périple sous l'équateur. Elle décide d'attendre avant d'attaquer son second cheeseburger avec ses frites, ayant déjà engloutit le surplus qu'il n'y avait pas lieu d'être, il n'y avait plus de preuve qu'elle a commencé sans Leo. Elle efface toute trace visible autour et dans sa bouche, masque l'odeur par un chewing-gum à la menthe et refait son rouge à lèvres. « Que va-t-il m'arriver aujourd'hui ? Tu es la première arrivée, il va pleuvoir. » Marnie se lève pour serrer sa Leo dans ses bras non sans ronchonner bien sûr. « Tu aurais préféré que je me fasse ma colo blonde, je peux retourner chez Grace et me la faire si tu préfères que je reviens plus tard. » Elle lui tire la langue avec cet air malicieux d'enfant qui est comme peint dans son regard. Puis elle attrape derrière elle le sac en papier qui sent bon la mal bouffe et l'agite sous le nez de son amie. « Je suis même pas venue les mains vides. Je sais pertinemment que  tu n'as rien mangé. Et vu que d'une qu'on va y passer sûrement toute l'après-midi et que deux cette chose ne te nourrira pas. » Elle désigne le thermos qui dépasse du sac de sa meilleure amie. « Tu en bois combien par jour déjà ? Trois ? Cinq ? » Elle lui fait une grimace de désapprobation et lui tend un gobelet de thé glacé. « Ceci c'est bien mieux pour ce qu'on va faire. »

_________________

and there's the truth that they can't see. they'd probably like to throw a punch at me, and if you could only see them, then you would agree. agree that there ain't no romance around there ©️ arctic monkeys

Revenir en haut Aller en bas
 
joyful, joyful. (r/marnie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEART OUT OF PAPER. :: III - BUFFALO, NEW YORK. :: Layton park-
Sauter vers: